loading...

Nouvelles - News - Notícies - Noticias - Notizia

Hypertension et méthodes contraceptives

Posted on Août 20,2017
anticonceptivos hipertension

Les femmes devraient avoir la maîtrise du choix de leur méthode contraceptive, et les Laboratoires qui fournissent ces options devraient dialoguer avec les femmes afin d’évaluer, pour chacune d’entre elles, la meilleure option. Une information complète doit être mise à disposition du plus grand nombre, afin que les avantages et inconvénients de chaque méthode soient connus et compris, en incluant les effets sur une future grossesse ou sur des conditions préexistantes comme l’hypertension.

Impact des hormones contraceptives sur l’hypertension

Les hormones contraceptives

L’usage des hormones contraceptives est devenue la méthode préférée pour beaucoup de femmes dans le monde. L’arrêt de l’usage de ces hormones permet à une femme de pouvoir commencer une grossesse. Cette souplesse d’utilisation constitue son principal avantage. L’association des hormones oestrogène (ethinylestradiol) et progestérone, ou de l’utilisation de la seule progestérone, sont généralement utilisés pour la contraception. Ces hormones peuvent être administrées de différentes façons (orale, sous-cutanée notamment, mais il y en a bien d’autres). Et chaque femme peut choisir la forme d’administration qui lui convient le mieux. Ces hormones bloquent l’ovulation en empêchant la sécrétion de deux autres hormones,l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH plasmatique). Ces deux hormones sont elle-mêmes sécrétées par la glande pituitaire, aussi appelée hypophyse, située à  la base du cerveau.

L’hypertension chez la femme

L’hypertension (pression artérielle élevée) est un problème sanitaire majeur à l’échelle mondiale, près de 25% de la population féminine est atteinte par cette pathologie. Cette prévalence de l’hypertension dans la population féminine est associée à la hausse observée de la mortalité de cette même population par accidents cardio-vasculaires. La cause de l’hypertension n’est pas toujours identifiée, elle est liée à des prédispositions génétiques et à des facteurs environnementaux. Les contraceptifs oraux sont parmis les facteurs environnementaux qui ont le plus d’impact sur la pression artérielle des femmes.

Les recommandations de l’OMS

Les pilules contenant la seule progestérone sont considérées sûres pour les femmes atteintes d’hypertension. Bien que des études sur 35 femmes aient montré que l’usage de pilules combinant les deux hormones (progestérone & oestrogène) est sûr, l’OMS ne recommande pas aux femmes souffrant d’hypertension l’usage de pilules combinant les 2 hormones, car les preuves scientifiques et études cliniques manquent encore pour confirmer leur innocuité.

Les hormones contraceptives et l’hypertension

Des études montrent qu’il n’y a pas de lien entre l’usage de la progestérone comme contraceptif et l’élévation de la pression artérielle chez les femmes en bonne santé, c’est à dire non hypertensives. Les recherches épidémiologiques récentes rapportent que l’administration d’hormones contraceptives à un effet négatif sur la tension artérielle. L’élévation de la pression artérielle, qu’elle soit diastolique ou systolique, et la hausse de la prévalence de l’hypertension, dépendent de la durée de la prise de contraceptifs.Ces recherches ont été conduites sur la première et deuxième génération de contraceptifs hormonaux qui contiennent un niveau relativement élevé d’oestrogène. Il apparaît ainsi important de suivre sa tension afin de la contrôler. Un suivi régulier avec CARACAL permet de mieux connaître, mesurer et maîtriser sa tension artérielle.

 Les hormones contraceptives et l’hypertension
La troisième génération de contraceptifs oraux

Les nouveaux contraceptifs oraux sont prometteurs, leur faible teneur en estradiol, cela favoriserait la diminution du risque d’effets secondaires. Néanmoins, le risque d’hypertension est toujours une menace pour la santé des femmes. Aujourd’hui une controverse existe sur le fait que ces nouveaux contraceptifs contribuent à augmenter des valeurs moyennes de pression artérielle et ainsi augmenter le risque d’accident cardio-vasculaire.

La plupart des études cliniques ont rapporté une hausse des pressions systoliques et diastoliques chez les femmes utilisant les pilules de troisième génération qui combinent oestrogène et progestérone. L’ampleur de la hausse moyenne dépend de beaucoup de facteurs, l’un d’entre eux étant la durée de la période durant laquelle la pilule est administrée.

Un nouveau traitement plein de promesses

La drospirénone est un nouveau médicament qui possède des propriétés anti minéralocorticoïdes (des hormones stéroïdes qui agissent sur la régulation du niveau de sel et d’eau dans le corps). Bien que cela soit lié à l’aldactone, ce produit n’a aucun effet sur les niveaux de potassium dan le sang. Une étude récente a montré que 20 mcg d’éthinylestradiol (on trouve un dosage à 30 mcg dans les traitements commercialisés) et de 3 mcg de drospirenone n’ont aucun effet constaté sur la femme hypertensive, tant d’un point de vue clinique, que neurologiques, ou métaboliques. Ainsi, il est de plus en plus suggéré aux femmes en âge de procréation d’utiliser cette association d’hormones pour leur contraception.

 

Bibliographie:

Tough, K., & Thacker, H. (2012). Update on contraceptive options: A case-based discussion. Cleveland Clinic Journal of Medicine, 79(3), 207-212. http://dx.doi.org/10.3949/ccjm.79a.11088.
Farley, T., Collins, J., & Schlesselman, J. (1998). Hormonal Contraception and Risk of Cardiovascular Disease. Contraception, 57(3), 211-230. http://dx.doi.org/10.1016/s0010-7824(98)00019-5.
Elliott, W. (2006). Global Burden of Hypertension: Analysis of Worldwide Data. Yearbook of Cardiology, 2006, 4-5. http://dx.doi.org/10.1016/s0145-4145(07)70005-9.
Wei W, Li Y, Chen F, Chen C, Sun T, Sun Z, Wu Y, Zhou J, Ba L. (2011). Dyslipidaemia, combined oral contraceptives use and their interaction on the risk of hypertension in Chinese women. J Hum Hypertens, 25:364–371. doi: 10.1038/jhh.2010.67.
Hussain, S. (2004). Progestogen-only pills and high blood pressure: is there an association?. Contraception, 69(2), 89-97. http://dx.doi.org/10.1016/j.contraception.2003.09.002.
Shufelt, C., & Bairey Merz, C. (2009). Contraceptive Hormone Use and Cardiovascular Disease. Journal of The American College of Cardiology, 53(3), 221-231. http://dx.doi.org/10.1016/j.jacc.2008.09.042.
World Health Organization. Medical eligibility criteria for contraceptive use. 4rd ed. Geneva; 2009.
Lubianca JN, Faccin CS, Fuchs FD. (2003). Oral contraceptives: a risk factor for uncontrolled blood pressure among hypertensive women. Contraception, 67:19–24. doi: 10.1016/S0010-7824(02)00429-8.
Grossman D, White K, Hopkins K, Amastae J, Shedlin M, Potter JE. (2011). Contraindications to combined oral contraceptives among over-the-counter compared with prescription users. Obstet Gynecol, 117:558–565. doi: 10.1097/AOG.0b013e31820b0244.
Giribela CR, Melo NR, Silva RC, Hong VM, Guerra GM, Baracat EC, Consolim-Colombo FM. (2012). A combined oral contraceptive containing drospirenone changes neither endothelial function nor hemodynamic parameters in healthy young women: a prospective clinical trial. Contraception, 86:35–41. doi: 10.1016/j.contraception.2011.08.017.
Park, H., & Kim, K. (2013). Associations between oral contraceptive use and risks of hypertension and prehypertension in a cross-sectional study of Korean women. BMC Women’s Health, 13(1). http://dx.doi.org/10.1186/1472-6874-13-39.
Morais, T., Giribela, C., Nisenbaum, M., Guerra, G., Mello, N., Baracat, E., & Consolim-Colombo, F. (2014). Effects of a contraceptive containing drospirenone and ethinylestradiol on blood pressure, metabolic profile and neurohumoral axis in hypertensive women at reproductive age. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology, 182, 113-117. http://dx.doi.org/10.1016/j.ejogrb.2014.09.006

Author: Dr. Chaithanya R
Bio: Dr. Chaithanya R is a General Physician, a Diabetologist, a Medical writer, and a Medical Researcher. She has immensely contributed to the medical field by writing thousands of medical articles. She is also a well known Telemedicine online specialist, treated patients worldwide on various online platforms. Her immense quest to explore new things in the medical field never stops.

Comments are Closed