loading...

Nouvelles - News - Notícies - Noticias - Notizia

Hypertension artérielle et système cardio-vasculaire: pourquoi les artères sont-elles plus affectées que les veines?

Posted on Mai 09,2017

Nous entendons souvent les médecins nous dire que nos artères souffrent à cause de l’hypertension artérielle, mais nous entendons rarement la même chose à propos des veines. Alors, vous demandez-vous, pourquoi parle-t-on toujours des artères, et non des veines ? Quelle est la relation entre les artères, les veines, le système cardiovasculaire, le cœur, les autres organes du corps, et l’hypertension ? La lecture de cet article va lever tous vos doutes et incompréhensions.

Qu’est-ce que le système cardio-vasculaire?

Le système cardiovasculaire se compose de votre cœur, de vos artères, veines et de 5 litres de sang. Le cœur est responsable du pompage du sang vers tous les organes du corps : le sang circule au moyen des artères vers les organes, grâce à la pression exercée par le cœur. À l’extrémité réceptrice, les artères se connectent à de plus petits vaisseaux appelés artérioles et capillaires pour irriguer l’intérieur des organes. La fonction ultime du sang est de fournir de l’oxygène, des nutriments et des hormones aux organes par des artérioles et des capillaires.

Après avoir déchargé les nutriments et l’oxygène nécessaires aux organes, le sang se charge des déchets cellulaires et de dioxyde de carbone, il est alors recueilli dans les veinules puis convoyées vers le cœur grâce aux veines.

Ce sang véhiculé par les veines arrive dans la partie supérieure droite du cœur, appelée oreillette droite, à partir de laquelle il s’écoule vers le ventricule droit, la chambre inférieure. Du ventricule droit, le sang est pompé vers les poumons pour y être purifié et chargé en oxygène. Le sang purifié est alors transporté des poumons vers l’oreillette gauche, puis de l’oreillette gauche vers le ventricule gauche. Le cycle s’achève avec le ventricule gauche qui pompe le sang purifié vers l’ensemble du corps à travers un grand vaisseau appelé aorte qui se divise en artères de différentes tailles, puis par les artérioles et les capillaires pour irriguer les organes.

Pour que tout ce processus soit exécuté correctement, en d’autres termes pour assurer le bon fonctionnement du système circulatoire, c’est la pression générée à partir du côté gauche du cœur qui doit être la principale force d’entraînement. Lorsque la pression sanguine est élevée, la forme la plus fréquente d’hypertension est une hypertension essentielle, dont la cause est inconnue; l’hypertension artérielle peut avoir des effets divers sur l’ensemble du système circulatoire, ce qui a des répercussions négatives sur les organes. Regardons dans le détail comment le processus se déroule.

 Pourquoi parle-t-on plus souvent des artères que des veines pour ce qui concerne l’hypertension artérielle ?

Il y a une différence dans la structure fondamentale des artères et des veines qui explique pourquoi la tension artérielle est davantage liée aux artères que les veines. Les artères ont plus de fibres musculaires et de fibres élastiques, ces fibres permettent la contractilité des vaisseaux. Les artères ont une structure qui tolère la pression générée par le cœur pour transporter le sang. Les artères ont aussi moins de ‘lumen’ – l’espace disponible à l’intérieur du vaisseau, qui est également responsable du maintien de la tension artérielle à un niveau constant. De leur coté, les veines ont moins de fibres musculaires, moins de fibres élastiques et plus de ‘lumen’ qui permet de baisser la pression, de sorte que cette pression y est ressentie avec moins d’intensité que dans les artères. Ces mêmes raisons physiologiques permettent de comprendre pourquoi les artères sont plus touchées par l’hypertension que les veines.

Quels sont les effets de l’hypertension artérielle sur les artères, le cœur et les organes ?

Artères : le flux continu de sang à haute pression dans les artères peut affaiblir les parois du vaisseau. Comme les artères sont élastiques, elles se dilatent aux points les plus faibles en raison de la haute pression, et cela peut provoquer des anévrismes. L’anévrisme est la partie dilatée de la paroi des vaisseaux sanguins. Les anévrismes lorsqu’ils sont trop dilatés peuvent se rompre et causer une hémorragie pouvant mettre la vie en danger.

L’autre effet de l’hypertension artérielle est l’épaississement des artères, jusqu’à les rendre rigides comme une canalisation, phénomène appelé Artériosclérose. Cela a pour effet d’accroître encore la pression, car la paroi de l’artère perd son élasticité laquelle permet de gérer la pression. Les mêmes troubles peuvent se produire au niveau des artérioles et des capillaires.

Cœur : pour les personnes souffrant d’hypertension, le cœur compense en augmentant la masse musculaire du ventricule gauche pour accroître la force de poussée du sang. Cette augmentation de la masse musculaire nécessite également plus de nourriture, plus d’énergie et plus d’approvisionnement en oxygène, et c’est lorsque la demande en oxygène ne peut plus être satisfaite que le patient souffre d’un infarctus du myocarde ou d’une attaque cardiaque.

L’autre conséquence possible de l’hypertension est une insuffisance cardiaque, le cœur [ventricule gauche] s’affaiblit et ne peut plus pomper la totalité du sang vers l’aorte, artère qui distribue le sang dans le corps. La conséquence est qu’il n’y a plus suffisamment de sang pour alimenter tous les organes.

Organes : les fonctions internes des organes ne sont réalisées que grâce aux apports en nutriments, hormones, oxygène du sang qui sont acheminés par les artérioles et les vaisseaux capillaires. L’hypertension peut y provoquer une artériosclérose, c’est-à-dire un épaississement de la paroi des petits vaisseaux sanguins. Lorsque les petits vaisseaux sanguins ne fournissent pas suffisamment de sang, l’organe -que cela soit un rein, un œil…- est perturbé jusqu’à empêcher son fonctionnement partiel ou complet. La néphropathie hypertensive -qui peut entraîner un arrêt du fonctionnement du rein- et la rétinopathie hypertensive -qui peut entraîner la cécité- en sont des exemples.

Toutes ces pathologies graves sont les conséquences d’une hypertension chronique non traitée. Elles peuvent être évitées avec un suivi régulier, se basant notamment sur l’auto-mesure avec Caracal, et en suivant le traitement adapté contre l’hypertension.

Comments are Closed